The complete Kake Comics chez Taschen

Ce beau livre nous emmène vers une époque où certains hommes gay surjouaient leur virilité et où le sexe se pratiquait dans une ambiance d'insouciance.  Remontons dans le temps en pleine révolution sexuelle, juste avant le début de la visibilité médiatique de la grande épidémie de SIDA des années 1980. En 1965, Tom of Finland commença à esquisser un personnage récurrent pour ces petites histoires dessinées, un garçon qui représenterait sa vision de l'homme ultime, son véritable fantasme masculin posé sur papier. Sa première tentative était un gars blond qu'il prénomma Vicky - un nom très commun en Finlande - suivra Jack, un personnage librement inspiré de Tarzan. Puis en 1968 Tom se fixe sur Kake, un homme brun, moustachu qui aime le cuire et qui porte un petit t-shirt blanc très moulant avec marqué dessus "Fucker" ou "baiseur" en français. 

Au temps des Moustaches et des gros Muscles.

Kake est à la hauteur de ce petit surnom, une sorte de Johnny Appleseed[1] du 20ème siècle, évangélisateur d'après l'événement de Stonewall[2], hyper-masculin, faisant le tour du monde sur sa moto pour semer les graines d'un mouvement de libérté sexuelle masculine. C'est du moins comme celà que l'éditeur présente Kake dans la préface de cet énorme ouvrage.

Tom of Finland a vécu à travers les aventures graphiques de Kake une grande partie de ses fantasmes intimes et ce personnage est devenu l'archétype de l'homme blanck, gay et américain des années 1970. Entre 1968 et 1986, Tom avait publié au total 26 épisodes des aventures de Kaké dans des livrets de 20 pages en moyenne, réunis en un seul volume par les éditions Taschen dans cette édition tri-lingue complète de 704 pages en français, anglais et allemand.


1.Les émeutes de Stonewall ont eu lieu à Greenwich Vlllage, un quartier de Manhattan, New York, Etats Unis) où les personnes LGBT+ aimaient sortir pour s'amuser. Après une descente de Police arbitraire dans un bar, le Stonewall Inn, une révolte contre les violences policière pris place et donna naissance aux premiers mouvement de reconnaissance dont la première Gay Pride.

2.Johnny Appleseed de son vrai nom John Chapman était un missionnaire de l'église dont la passion pour la pomme le poussa à convertir une grande partie de la Pennsylvanie, de l'Ontario, de l'Ohio,  de l'Indiana, et de l'Illinois, à la culture de ce fruit qu'il adorait.